Créer son entreprise malgré le confinement, c’est possible ?

Publié le 23 mars 2020Thème : , Type: questions réponses

Même si le Greffe du Tribunal de Commerce a stoppé les rendez-vous physiques, il est possible d’immatriculer son entreprise. C’est peut-être d’ailleurs le bon moment, où nous avons plus de temps pour se poser les bonnes questions,…, notamment le nom de son entreprise qui parfois est compliqué à trouver !

 

Quoi de mieux que de faire un brainstorming dans la famille et le nom idéal va surgir !

 

Tout peut se faire de manière à être opérationnel quand le temps de confinement sera achevé.

 

Pourquoi immatriculer maintenant ? Faut-il attendre la fin du confinement ?

 

Cela peut paraître étonnant, voire incroyable, mais le confinement, la marche au ralenti de l’économie ne durera pas éternellement. Il faut être prêt pour le moment où l’économie va repartir. Dans les secteurs d’activité concurrentiels, il s’agit d’être opérationnel, prêt à vendre ses produits ou ses services.

Cela suppose de mettre en œuvre une des qualités principales de tout entrepreneur : anticiper !!

Peut-être même prévoir des offres spéciales pour la période post-confinement ?

 

Profitez de cette période pour trancher sur la question des statuts juridiques, pour immatriculer sa société et ne pas avoir à se préoccuper de la rédaction des statuts ou de l’annonce légale quand il s’agira de servir les premiers clients !

 

Profitez de ce temps pour immatriculer votre entreprise !

 

Immatriculer, OK, mais ça coute une société sans activité !

 

Une fois immatriculer sa société, les coûts qui vont tomber pendant les 4 prochains mois seront les suivants :

 

  • Coûts sociaux : AUCUN si la Présidente ou le Président ne perçoit aucune rémunération
  • Coûts fiscaux : la prochaine échéance fiscale est fixée au 15 décembre…. 2021 pour toute immatriculation en 2020 ! Il s’agit de la Contribution Foncière des Entreprises. Si l’activité est très faible, le minima de la ville où est installée l’entreprise sera appliqué, environ 120 euros (sauf pour les parisiens… 76 € !).
  • La TVA : si la société facture, il faudra reverser la TVA prise aux clients. Mais elle ne coute rien à l’entreprise ! En revanche, il y aura surement de la TVA à se faire rembourser par l’administration sur son téléphone portable, la connexion internet, etc.
  • L’impôt sur les sociétés : si l’activité est nulle le temps qu’elle se lance…. pas d’impôt !
  • Banque : le compte bancaire professionnel coute en effet. Dans son offre la MAISON DE L’ENTREPRENEUR rembourse 4 mois de frais bancaires, dans la limite globale de 50 €
  • L’expert-comptable : s’il n’y a pas d’activité,…, honoraires insignifiants !

 

Donc, sur les 5 prochains mois, si elle n’a pas encore d’activité, la gestion de son entreprise coute moins de 50 € !

 

Comment avoir un conseil sur tous les sujets : fiscaux, sociaux et juridiques ?

 

Immatriculer une entreprise nécessite de pouvoir poser toutes les questions à un conseiller, en ne se limitant pas aux seuls sujets juridiques par exemple.

La question du statut juridique est essentiellement une question de protection sociale ! Donc, aborder le choix du statut de son entreprise en se s’inquiétant uniquement de la responsabilité du dirigeant n’est pas une bonne démarche (d’autant que le dirigeant peut être très protégé quelque soit la forme juridique de son entreprise).

 

La Maison de l’Entrepreneur propose toujours un RDV avec un expert-comptable afin de balayer l’ensemble du projet sous les angles :

 

  • juridique,
  • fiscal,
  • social (quelle protection sociale pour le créateur d’entreprise),
  • organisationnel (notamment quand il est question de l’Allocation de Retour à l’Emploi versée par Pôle Emploi).

 

Nous pouvons répondre à toutes ces questions parce que notre métier nous y autorise et nous donne l’expérience nécessaires : nous sommes expert-comptable !

 

A l’issue de l’entretien, nous établissons ensemble la frise chronologique permettant à tout entrepreneur de comprendre le calendrier de sa création et les incidences sur sa protection sociale. Nous tenons compte notamment d’un éventuel délai de carence.

Un modèle de frise chronologique établi pendant cet entretien est ICI.

Cet entretien, habituellement en présentiel est proposé par téléphone ou visio-conférence, à une date et un horaire fixé ensemble.

 

Compte tenu de la période présente, La Maison de l’Entrepreneur propose un forfait d’immatriculation de son entreprise intégrant TOUT, c’est-à-dire :

 

  • l’entretien avec Frédéric Turbat, expert-comptable et spécialiste de la création d’entreprise,
  • La rédaction des statuts juridiques et de tous les documents nécessaires pour immatriculer sa société,
  • les frais de greffe,
  • le coût de l’annonce légale,
  • le suivi du dossier jusqu’à l’obtention du K-bis, attestant de l’existence de la société.

 

Le livre « CREER SON ENTREPRISE, un EXPERT COMPTABLE REPOND A 130 QUESTIONS » est offert exceptionnellement en version numérique !

 

Le montant total est de 500 euros HT,…, soit aussi peu cher que les offres en ligne,…, le rendez-vous de validation avec Frédéric Turbat en plus !!!

Partager