Comment organiser son audit d'acquisition et à quel prix ?

Comment organiser son audit d'acquisition et à quel prix ?

L'audit d'acquisition : définiton

L’audit d’acquisition fait référence à des techniques de contrôle assez classiques, que l’on peut retrouver dans les missions de commissariat aux comptes (audit légal des comptes des sociétés).

La plupart des experts-comptables sont également commissaires aux comptes et ils ont l’habitude de conduire ces audits.

Cela dit, l’expert-comptable déroule des techniques spécifiques en vertu des souhaits et de la volonté du cessionnaire.

Ce dernier peut souhaiter une revue plus ou moins approfondie des comptes et des procédures.

Lettre de mission

C’est pourquoi la lettre de mission, définissant le cadre dans lequel le professionnel met en œuvre son intervention d’audit, est indispensable afin de bien préciser ce qui est attendu et l’étendue de la mission.

L’objectif de la lettre de mission est de définir clairement les points sur lesquels l’intervention portera en priorité, et cet exercice contraint le futur acquéreur à définir clairement ce qu’il attend et les informations qu’il souhaite obtenir.

Qui intervient ?

L’étendue de l’audit d’acquisition va dépendre de la composition de l’équipe de reprise mise en place par le cessionnaire.

Si un avocat intervient pour procéder à une revue juridique de la vie de l’entreprise, l’expert-comptable peut centrer son action sur les seuls sujets chiffrés.

Dans le cas contraire, il faut prévoir que ce dernier procède à une revue de la vie juridique de la société cible.

De plus, il semble important que l’audit d’acquisition soit également mené par le cessionnaire lui-même, au moins sur quelques points spécifiques.

Ce sera une façon pour lui de comprendre encore mieux le fonctionnement de la société et, même, d’orienter ses travaux ou ceux des intervenants dans la procédure, en fonction de ce qu’il verra et comprendra de la cible.

Quel est le coût d’un audit d’acquisition ?

Il est délicat de proposer des niveaux moyens d’honoraires, dans la mesure où beaucoup d’interventions de professionnels du chiffre font l’objet d’une facturation au temps passé et que le taux horaire varie en fonction du niveau de l’intervenant au sein du cabinet mandaté.

Une mission d’audit pourrait s’articuler autour du schéma suivant (qui ne peut être dans cet article qu’un exemple très général) :

Étapes de la mission d’auditNombre d’heures indicatif
Prise de connaissance de l’entité considérée4
Examen analytique des comptes sur plusieurs années (travaux d’analyse et entretiens avec la direction de l’entreprise)6
Prise de connaissance des procédures internes8
Analyse des postes clients12
Revue du cycle achats – fournisseurs12
Cycle personnel et dettes sociales10
Procédure et validation des stocks8
Composants immobilisations4
Cadrages des éléments fiscaux5
Trésorerie4
Synthèse et réunions de synthèse5
TOTAL INDICATIF78 à 80

Il pourrait être retenu un taux horaire moyen de l’ordre de 70 à 120 € HT.

Rappelons que ces honoraires peuvent être différents en fonction de la taille du cabinet concerné et de la marque qu’il affiche.

Nous contacter

Vous voulez en savoir plus sur nos prestations ? Contactez nous, nous reviendrons vers vous très rapidement.

Nous contacter