Quel montant de salaire pour accumuler des trimestres de retraite ?

Quel montant de salaire pour accumuler des trimestres de retraite ?

On parle beaucoup ces temps-ci de la réforme des retraites et de la manière dont seront calculées les pensions à recevoir des organismes de retraite. Actuellement le régime repose sur trois éléments :

  1. La retraite de base, appréciée en fonction des rémunérations et de la durée de cotisation. Les fameux trimestres prennent tout leur sens ici !
  2. Les points accumulés dans le cadre des cotisations aux régimes de retraite complémentaires, par répartition. La croissance des rémunérations perçues permet d’augmenter le nombre de points acquis et donc de majorer la pension versée.
  3. Les régimes facultatifs de retraite par capitalisation. Les sommes versées pendant la retraite ne dépendent que des cotisations versées par l’entrepreneur.

Dans ce contexte fluctuant de réforme annoncée des modalités de calcul de pensions de retraite, les entrepreneurs (directement concernés par les évolutions législatives futures) peuvent se demander s’il est opportun de cotiser encore en matière de retraite.

La réponse est OUI !! Et plus cette prise de conscience est tôt, mieux c’est pour l’entrepreneur ! Et le premier point à ne pas négliger : les trimestres de cotisations pris en compte.

Un entrepreneur qui a peu de trésorerie disponible et n’est pas « couvert » par Pôle Emploi dans le cadre de l’Allocation de Retour à l’Emploi doit absolument éviter d’accumuler des « trous » dans ses trimestres de retraite !

Comment procéder ? 

Pour accumuler 4 trimestres de retraite par an, la rémunération minimale s’établit à 6.018 € par an, soit à 502 euros par mois. Les micros-entrepreneurs doivent déclarer à minima entre 9.000 € et 20.000 € de chiffre d’affaires pour valider, selon leur activité, 4 trimestres sur une année.

Président de SAS ou SASU

L’entrepreneur établira un bulletin de salaires pour 502 € brut, soit 400 euros net. Le plus important consiste à payer les charges sociales à l’Urssaf et à la caisse de retraite (environ 330 € par mois). Ainsi, les 4 trimestres de retraite (et la sécurité sociale) lui auront coûté moins de 4.000 € par an (sans compter le fait que cette dépense permet de réduire l’impôt à payer dans la société a minima de 600 euros !

Si la trésorerie est trop faible, le dirigeant ne se paiera pas immédiatement ses salaires nets. Il ne va pas s’attaquer lui-même au prud’hommes pour non-paiement de ses salaires !!

Gérant de Sarl, d’Eurl ou d’Eirl :

L’entrepreneur comptabilise une rémunération de 6.018 € annuelle, et la déclare à la Sécurité Sociale des Indépendants (SSI). La société supportera environ 2.700 euros de charges sociales. Il bénéficiera lui aussi de 4 trimestres de retraite ! Les deux entrepreneurs (président de Sas ou Sasu et gérant de Sarl, d’Eirl ou d’Eurl) auront de plus la possibilité de faire supporter à leur société une cotisation à une mutuelle.

Ainsi, même avec peu de trésorerie, un entrepreneur à la possibilité de trouver une formule lui offrant une vraie protection sociale (notamment pour la retraite) ! Afin de voir clair dans chaque situation entrepreneuriale, la Maison de l’Entrepreneur offre à toute personne qui suit une formation un bilan retraite personnel !

Nous contacter

Vous voulez en savoir plus sur nos prestations ? Contactez nous, nous reviendrons vers vous très rapidement.

Nous contacter